Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je me réveille et me branche sur NHK. Je suis curieux de voir le reportage de Jun. A 7h30, j’apparais en fond d’image derrière les deux présentateurs du journal du matin qui démarre, ici, vers 4h30 et se termine à 8h00. Initialement, je ne voulais pas le regarder en direct, mais je pense que Jun a envie d’avoir mon sentiment sur son travail. Il s’est tellement investi dans ce sujet que je ne peux que lui rendre hommage. Il m’appelle vers 8h30 pour savoir si je l’ai vu. Il a bossé toute la nuit sur le montage et a fini à 7h00, soit 30 minutes avant le passage à l’antenne ! Ils ont dû attendre 17h00 pour recevoir les tirages du labo, ce qui les a retardés pour le montage. J’enchaîne ensuite faire des photos dans Fukushima.

David m’a montré un endroit où la radioactivité est encore très élevée. Je mesure des taux supérieurs à 1,5 microsivert/h. Le plus haut taux que j’ai relevé jusqu’à présent. Je fais le portrait d’un petit monsieur qui ramasse des épines de sapins. Il travaille sans protection.

Je photographie un parc pour enfants où je mesure plus d’1 microsivert. Je croise deux dames d’une soixantaine d’années qui acceptent gentiment d’être photographiées. Je leur explique que la radioactivité est très élevée. N’ayant pas de compteur Geiger, elles ne peuvent pas être conscientes du danger invisible mais bien présent.

A 14h00 je retrouve Sachiko Sato, activiste anti-nucléaire, qui se mobilise en particulier pour les enfants de Fukushima. Je compte utiliser une citation d’elle, lue dans un article du « Monde ». J’espère que les deux journalistes du « Monde » ne m’en voudront pas de reprendre cette citation de leur article. Finalement, les mots appartiennent à Sachiko Sato.

Je suis fatigué et retourne à l’hôtel dès le portrait fini. Je dors au moins 2 heures et je suis réveillé par un coup de fil de Reiko qui me propose de nous retrouver dans Fukushima à 20h00 pour dîner.

Nous allons manger dans un tout petit restaurant pas plus grand qu’un container. Il est tenu par deux comédiens d’une troupe de théâtre. La soirée s’annonce joyeuse et drôle. Pendant le repas, un monsieur m’a reconnu. Il a vu le reportage, ce matin, à la télé. Nous passons une bonne soirée et c’est vers 23h30 que je raccompagne David et Reiko, à leur hôtel qui se trouve à 300m du mien. Ils partent demain à Date pour ensuite rejoindre Minamisoma où j’étais il y a 4-5 jours. David rentre à Paris le 20 décembre pour les fêtes de fin d’année. Reiko me propose qu’on se voit à Tokyo. Je dois aussi voir Jun pour récupérer une copie du reportage et surtout mes négatifs et planches contacts.

Partager cet article

Repost 0